Accueil  | Candidats  | Entreprises  | Concept  | Contact  | Apporteurs d'affaires Identifiez-vous 

le SAVOIR ETRE dans votre Entreprise...


Les candidats e-BOSS sont des collaborateurs autonomes, responsables de leurs taches. En équipe, ils apportent leurs compétences, leur envie, leur enthousiasme et leur énergie.

Ce "savoir-être" est parfaitement apprécié par nos entreprises clientes et partenaires. Elles offrent ainsi les meilleures conditions d'accueil, de sécurité et deviennent ainsi les championnes de l'intégration...

Notre Cabinet pour votre région PACA


C-BOSS SAS

Ophira 1 - Place Joseph Bermond
06560 SOPHIA ANTIPOLIS

Téléphone: 04 97 04 65 62


e-mail: e-boss@e-boss.fr


Horaires: du lundi au vendredi:
De 9 h 30 à 12 h 00
à 15 h 00 à 18 h 00
pour un meilleur service.

Partenariat e-BOSS

e-BOSS travaille en relation étroite avec l'ensemble de ses partenaires avec lesquels elle partage les mêmes valeurs : Engagement, Autonomie et Partage.


Exemples :
APEC - BOSS INTERIM - VP Conseil - FAFIEC - REFLEXE EMPLOIS - CHARTE DE LA DIVERSITE - ETHICUM - AZURELOOKING - 3G - BOSS CONSULTING - POLE EMPLOI.

e-BOSS - Le recrutement de bon sens :

Travail de Transition, Recrutement
Réseau de Valorisation des Aptitudes

NOS OFFRES
e-BOSS recherche : PATISSIER (1)
e-BOSS recherche : COMMERCIAL(E) GRANDS COMPTES (1)
e-BOSS recherche : CONDUCTEUR DE TRAVAUX BTP (1)
e-BOSS recherche : ECONOMISTE DE LA CONSTRUCTION (1)
e-BOSS recherche : CHEF DE CHANTIER PLOMBIER (1)
NOS EVENEMENTS

02 Septembre 2014 - Big Data : Jamais les recruteurs n'ont eu accès à autant d'informations sur les candidats.

les Recruteurs doivent maintenant apprendre à les sélectionner, les analyser et les valoriser. Le Recrutement ne sera plus jamais le même. La révolution numérique a rangé au placard les lettres de motivation manuscrites, les offres d'emploi placardées et les piles de CV accumulées sur le bureau des recruteurs. Le recours aux sites de petites annonces (Pôle emploi, Apec, ) ainsi que l'utilisation des réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, Viadeo) ont déjà profondément bousculé les pratiques, en facilitant l'accès aux candidats. Mais la numérisation des processus de recrutement implique également un stockage de données qui va croissant. Une jungle dans laquelle il devient désormais primordial de se repérer : c'est ce que l'on appelle le Big Data. "Trouver de l'information est aujourd'hui facile, la valoriser est une toute autre histoire" De quoi chambouler un peu plus le métier des recruteurs. Il y a 20 ans, leur valeur ajoutée venait du vivier de candidats à disposition. Maintenant que d'innombrables profils sont facilement accessibles, leur plus-value est ailleurs. "Trouver de l'information est aujourd'hui facile (mais présente néanmoins un coût), la traiter et la valoriser est une toute autre histoire, écrivent les auteurs de l'étude. Dans ce cadre, l'apport d'un consultant est crucial : c'est lui qui sera à même de faire le tri dans la masse de candidats potentiels pour sortir le candidat idéal." En plus de traiter en masses les données qui étaient précédemment analysées à la main, le big data permet d'avoir accès à des informations jusque là inaccessibles, qui permettent d'aller bien au-delà du Curriculum Vitae. Les véritables centres d'intérêt du candidat, son réseau de relations ou encore ses recommandations professionnelles peuvent affiner la recherche de la perle rare. Evidemment, le travail du recruteur ne se résume pas au traitement de données. "Indépendamment du niveau de qualification (du simple employé au cadre dirigeant), l'intervention humaine (à travers notamment les entretiens d’embauches) ne peut et ne doit pas disparaître. Les big data dans le recrutement permettent d'affiner le profilage grâce à des filtres supplémentaires, et doivent uniquement être utilisées à cet effet." La rencontre et les échanges interpersonnels restent incontournables, ils sont même déterminants pour les profils les plus pointus. C BOSS SAS

Voir plus
NOTRE STRATEGIE

21 Mars 2014 - Comment faire pour reparler positivement du travail ?

Il faut commencer par parler du travailleur, c'est-à-dire de la personne concrète qui fait un travail. Ensuite, il faut rappeler les vertus du travail. Travailler c'est participer à la construction d'une Cité, d'un espace économique et politique commun. Il faut, en outre, rappeler que le travail nous fait Homme, il est l'action par laquelle on transforme notre environnement au service d'un dessein. De ce point de vue, il est essentiel de se poser la question des finalités, question qui a disparu derrière des ratios financiers. Loin des discours qui veulent débarrasser l'Homme du travail, je crois qu'il faut au contraire se l'approprier complètement, comme l'a montré la philosophe Simone Weil. Francis BOSSU

31 Décembre 2013 - Nous n’avons pas deux fois l’occasion de faire une première Bonne impression.

http://youtu.be/BL7EcQ8gwok via @youtube

15 Novembre 2013 - Vouloir être heureux au travail est une curieuse aspiration,

Si l’on se réfère à l’étymologie latine du mot, tripalium, qui désignait un instrument de torture. « Depuis qu’Adam et Eve furent chassés du paradis et condamnés à gagner leur pain à la sueur de leur front, le travail a toujours été perçu comme une malédiction », « Pour la plupart des gens sur la planète, la question d’être heureux au travail ne se pose pas, note-t-il. Aujourd’hui, on se réjouit déjà quand on a un emploi. » Est-ce une invitation à se résigner lorsque l’on souffre d’occuper un poste sans intérêt ? « Pas du tout. Avoir la possibilité d’être exigeant par rapport à sa carrière est un réel progrès. Simplement, on avance d’autant mieux en étant réaliste. » Autrement dit, en cessant de croire que « le métier que je n’exerce pas est forcément plus intéressant que le mien »
Voir plus

Nombre d'emplois au 17/09/2014

4902

Les offres en ligne


Enregistrez votre CV

Vous recherchez un emploi ou une mission...
vous souhaitez vous repositionner professionnellement...

Enregistrez-vous



Email : e-boss@e-boss.fr

Powered by © Atemis Business Cloud