Se démarquer en entretien

Se démarquer en entretien

L’heure fatidique de l’entretien a sonné, le recruteur souhaite vous rencontrer car il pense que vous pourriez correspondre au profil recherché pour le poste à pourvoir, génial ! Seul problème, vous n’êtes sûrement pas le ou la seul(e) dont le recruteur souhaite faire la connaissance. Un critère sur lequel vous devez jouer lors de votre entretien est l’originalité. Il faut se démarquer du reste des candidats et aujourd’hui nous allons vous aider à faire la différence.

 

Enrichir son vocabulaire

 

En effet, la façon de s’exprimer est très importante lors d’un entretien. De plus, vous n’êtes pas sûrement la première personne que le recruteur reçoit. La seule solution pour décrocher l’offre ou du moins accéder à l’étape suivante du recrutement est de se démarquer. Montrer au recruteur que vous possédez du vocabulaire, épargnez-lui les termes bateau tels que « dynamique », « sociable » ou encore « rigoureux » et optez plutôt pour des expressions comme « de nature enjouée » ou bien « ayant le sens du collectif »… Privilégiez également les verbes d’action, très appréciés par les recruteurs.

 

Raconter des anecdotes

 

N’hésitez pas à insérer une de vos anecdotes issues de vos expériences professionnelles passées. Cela permettra au recruteur, non seulement de mieux vous cerner mais aussi d’avoir une idée de votre attitude dans un cas précis. C’est une approche beaucoup plus concrète plutôt que d’énumérer des qualités et des savoir-être que le recruteur n’arrivera pas à assimiler ni à votre parcours professionnel ni à vos diplômes.

 

Parler de vos hobbies

 

À diplôme équivalent, pour départager deux candidats, le recruteur regarde les centres d’intérêt car ils permettent de mettre en évidence certaines compétences et présenter une implication pour le poste à pouvoir. Il est fort possible que le recruteur puisse vous poser des questions sur vos passions lors de l’entretien. N’hésitez pas à parler d’activités en rapport avec le poste et surtout à associer ces dernières avec des « soft skills ». Par exemple, pour parler d’activités artistiques, telles que la danse ou encore la peinture, ce sera perçu comme un signe de créativité et surtout appréciée dans le secteur culturel.

 

Mettre en avant votre savoir-être

 

Certains savoir-être sont capitaux pour des postes spécifiques. Aussi appelés les “soft skills”, ces derniers vous sont propres et permettront de réussir votre entretien. Vous ne savez pas comment les trouver ? C’est très simple, appuyez-vous sur vos expériences personnelles et professionnelles. Posez-vous les bonnes questions : Quelles compétences personnelles vous ont permis de réussir votre dernière mission ? Comment avez-vous surmonté telle ou telle difficulté ? Essayez de vous rappeler des moments où vous avez dû faire appel à votre personnalité pour faire la différence.

 

Montrer votre attrait pour l’entreprise

 

Rien ne fait plus plaisir à un recruteur qu’un candidat qui s’est intéressé à l’entreprise en question. Pour vous distinguer des autres candidats et briller lors de votre entretien, vous pouvez vous renseigner sur l’entreprise, ses valeurs, son histoire et dévoiler vos connaissances. Cela prouvera votre implication et votre motivation dans la quête de ce poste.

 

Poser de bonnes questions

 

Votre entretien touche à sa fin et vous n’ayez plus rien à vous dire, n’hésitez pas à poser des questions. Preuve d’intérêt pour le poste et l’entreprise, les interrogations sont le meilleur moyen pour faire sentir au recruteur votre investissement. Vous pouvez poser des questions comme : “Quels sont les principaux clients ou concurrents ?” ou encore ” Quelle est la particularité du service ou produit proposé ?”. Votre curiosité plaira au recruteur !